[Géobiologie évolutive] Les quatre éléments

Partage

Voici un chant sacré amérindien de gratitude pour les quatre éléments qui nous donnent la vie.

Relisez au besoin le court article sur la géobiologie évolutive et tentez cette expérience :

Reliez-vous aux quatre éléments (la Terre, l’Eau, le Feu et l’Air), remerciez pour la Vie, cliquez et laissez-vous porter par ce chant. Vous pouvez aussi demander le rééquilibrage des quatre éléments dans vos corps.

L’original se trouve ici, merci pour le partage !

Partagez vos ressentis si vous le souhaitez.

Géobiologie évolutive

Article

Dans cet article je souhaite simplement expliquer ma vision de “l’outil géobiologie” afin de le rendre accessible au plus grand nombre.

Petit rappel

La géobiologie étudie les interactions entre la Terre et le vivant. Plus souvent les interactions entre les énergies de la Terre – et par extension du Ciel/du Cosmos – et de …nous ! La façon dont les lapins interagissent avec ces énergies est d’un intérêt certain mais disons secondaire pour l’exploration de notre Soi Supérieur (a priori en tout cas).

Pourquoi évolutive

Pourquoi pas ? Puisque la Terre nous soigne en marchant, pourquoi ne nous accompagnerait-elle pas dans notre évolution ? La question de savoir s’il faut évoluer, ou pas, ou comment… n’est pas le propos ici. De toute évidence la Terre nourrit notre corps physique… et il grandit. Ce que je souhaite vous partager c’est que les énergies subtiles de la Terre nourrissent aussi vos corps subtils (cf. l’article L’approche du Dragon pour plus de détails). Et nous pouvons en bénéficier. Je vous ai déjà partagé un article sur le Dolmen de Kerluir et comment se libérer d’une peur; on parle de la même chose.

Comment poser une intention

Alors voilà, puisqu’on parle d’interactions, il s’agit bien de deux consciences qui interagissent (même si in fine c’est la même). Dans un sens je donne, de l’autre je reçois. Comment je donne ? Avec mon intention. Généralement, dans un état de gratitude pour Terre-Mère et Ciel-Père qui me donne (ou la planète Terre, le Cosmos, l’Univers… selon ce qui fait sens pour vous). Plutôt évident en somme. De l’intensité de ma gratitude (l’ouverture de mon cœur, ma sincérité…) dépendra la qualité de ce que je donne ; et donc la qualité du retour. Comment faire ?

  • Tout d’abord je m’autorise une pause (ici et maintenant).
  • Je me relie à la Terre et au Ciel en conscience.
  • Je place ma conscience dans le cœur.
  • Ensuite je me relie à l’énergie que je souhaite explorer.
  • Et, éventuellement, je formule une intention.

À quoi faut-il s’attendre ?

À rien. Le plus simple est d’être dans l’écoute, sans s’attacher. Observer, sans plus.

Au bout d’un moment, vous sentirez que c’est terminé. C’est terminé.

Parfois vous aurez eu de nombreux ressentis (pas toujours faciles à décrire avec des mots), parfois rien. Sachez simplement qu’il ne se passe jamais rien 😉

En conclusion

Voilà tout ce blabla pour introduire des expériences que je souhaite vous partager. La géobiologie est un outil parmi d’autres pour cheminer vers une conscience élargie – c’est pourquoi je la nomme “géobiologie évolutive” – , et j’aime la faire découvrir car elle est disponible partout, pour tous.

Pour expérimenter par vous-même sélectionnez le tag #géobiologie évolutive

Voyage à Carnac (1) – Le dolmen de Kerluir

Article

Nous voici quelques jours en escapade en famille à Carnac, l’occasion de me faire ma propre opinion sur le mystère…

Découverte

Alignements de Kermario

Avec l’inévitable rencontre avec les alignements du Ménec et de Kermario en particuliers, les sentiments qui me viennent sont liés à la perfection, à la précision, à l’évidence qu’un grand dessein à été mis en place ici. Mais quelle intelligence s’est déterminée à déplacer des “montagnes” ? Car il y a des “cailloux” dont la taille monumentale laisse sans voix ! Je ne découvrirai qu’au retour les études de Howard Crowhurst à travers ses conférences sur Nuréa TV, et qui confirmeront mes ressentis. Je n’ai pas vérifié toutes les informations qu’il donne (seulement quelques angles et distances), mais suffisamment pour constater que c’est un travail digne d’intérêt. Il démontre notamment que ces sites font appel à la géométrie sacrés (bicarré, nombre d’or…) et qu’ils sont en relation avec le cycle du Soleil (solstices, équinoxes…). C’est passionnant ! Pour ma part, mes recherches porteront sur la fonction de ces ensembles et m’emmèneront à la limite de ma compréhension… Continuer la lecture