La géobiologie transparente (ou verticalisée)

Dans cet article, j’explique ma vision de la géobiologie et des pratiques aux effets “papillon”.

La géobiologie, les phénomènes, le vivant

La géobiologie est l’étude de tous les phénomènes ayant une influence sur le vivant. C’est une (pseudo-)science ancestrale.

Et le géobiologue est celui qui sait identifier ces phénomènes et, selon le cas, neutraliser, effacer, libérer, transformer, alchimiser, transmuter, détourner, canaliser, réinformer, dynamiser… les énergies de ces phénomènes.

Son but est de rétablir l’équilibre, d’exalter l’harmonie entre le vivant et son environnement.

En fait, toute sa dextérité se mesure dans sa capacité à agir pour le vivant …sans nuire au vivant ! C’est une approche globale.

Qu’est ce que le vivant pour un géobiologue ?

Dans la vidéo qui suit, Yannick Vérité détaille les différents phénomènes. Mais quid du vivant ? Est-ce que le vivant concerne uniquement les hommes et (éventuellement) leurs animaux domestiques ? Est-ce qu’on y inclut les végétaux ? Les oiseaux du quartier ? Est-ce qu’on y inclut même le voisin ? Les Esprits de la nature sont-ils considérés ? Les Élémentaux aussi ?…

Force est de constater que nombre des solutions qui sont proposée par les géobiologues sont efficaces pour le lieu étudié, mais respectent-elles le vivant ?

Le vivant est ce qui est animé d’une conscience. Or le géobiologue sait que tout a une conscience.

Une pierre a une conscience. Une goutte d’eau également. Un brin d’herbe aussi. Un atome aussi. Et les Esprits de la nature aussi.

L’effet papillon ?

La problématique pourrait s’énoncer ainsi : le géobiologue détecte uniquement ce qu’il connaît (chacun peut le comprendre); mais l’impact de son action dépasse son niveau de conscience. C’est une sorte d’effet papillon qui se propage au-delà des dimensions du visible.

C’est pourquoi de mon point de vue, les bonnes pratiques pour limiter cet effet papillon seraient de :

  • s’assurer d’avoir toutes les autorisations pour faire le travail (propriétaire, guides, gardien du lieu…).
  • s’assurer que ce que je fais n’a aucune incidence chez le voisin (je pense aux objets pré-programmés notamment, à déprogrammer et à reprogrammer au besoin).
  • utiliser uniquement la force de l’Amour !
  • et enfin, accueillir les défunts (et autres entités) ou demander aux anges de les accompagner.

La géobiologie transparente ou verticalisée (un concept à inventer !)

Source : Rêve d'envol (http://revedenvol.over-blog.com)J’ai appris la géobiologie avec des Guides spirituels en étudiant des sites sacrés. Mais c’est en les expérimentant que j’ai découvert la puissance des phénomènes. De là, ma prudence dans leur manipulation; chaque pas m’a amené à entrevoir la vastitude des interactions dans l’invisible. Qui peut prétendre les maîtriser toutes ?

C’est pourquoi je travaille toujours avec les Guides, même si c’est à la recherche d’une certaine autonomie. Leurs perceptions sont évidement plus affûtées que les miennes; leur bienveillance et leur Amour aussi. En travaillant avec Elles, je suis assuré du fait que l’ensemble du vivant a été considéré, que l’action posée préserve le Tout.

La géobiologie transparente (ou verticalisée) serait une pratique parfaitement alignée avec les Lois de l’Univers.

Cela implique un travail sur soi permanent.

Pour ceux qui découvre la géobiologie

Cette vidéo fait l’inventaire des différents phénomènes. Je remercie Yannick Vérité pour la clarté de ses explications et son approche positive de la géobiologie. C’est un documentaire de la chaîne Tistrya (que je vous recommande).

Vos commentaires sont les biens venus.


ImportantQuoiqu’il vous soit proposé, soyez vigilant.
Faites preuve de discernement.
É
coutez votre cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*