Le Feu du Sans-Nom

guillemets début – Beaucoup d’hommes et de femmes, me dit le Frère Moshab lors de notre dernière entrevue, s’imaginent qu’ils peuvent faire fi de la Terre-Mère qui les nourrit. Sa force est pourtant indissociable de la Force céleste. Chacun se doit d’assimiler et de maîtriser toutes les énergies de la Vierge originelle – celle qui se fait matrice noire – avant de pouvoir se présenter tel qu’en lui-même devant le Père. Il existe donc bien deux énergies au niveau des êtres de chair que nous sommes, deux énergies qui peuvent se changer stupidement en bien ou en mal si nous ne savons pas les comprendre. Cependant, si la Mère précède le Père sur le chemin de l’ascension, sa force ne peut que sommeiller si lui, le Père ne vient la tirer de son rêve en tant que Bien-Aimé. Il faut qu’un courant d’Amour descende afin que l’autre puisse monter le rejoindre à sa source. La Force totale naît de cet échange incessant et se concrétise en un seul feu, magnifié, lequel prend place entre les deux autres, le Feu du Sans-Nom.

Daniel Meurois et Anne Givaudan, De mémoire d’Essénien, Éd. Le Passe Monde


ImportantQuoiqu’il vous soit proposé, soyez vigilant.
Faites preuve de discernement.
É
coutez votre cœur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*